Centre for Romanian Studies

Centre for Romanian Studies header image 1

Entries Tagged as 'Doctorate'

David OLDROYD – Book Review: Continental Drift, Colliding Continents, Converging Cultures

February 20th, 2017 · No Comments · Books, Diary, Education, Famous People, History, PEOPLE, Reviews, Science

Constantin Roman a Romanian patriot and is presently a professor honoris causa in Bucharest, while residing with his family in salubrious Glyndebourne. Roman must, by his account, surely be one of the world’s most upwardly mobile earth scientists. Starting in England with only £5 in his pocket, by ability, persistence, and charm, and using Newcastle as a stepping‐stone, he became acquainted with the right people and obtained a scholarship to Peterhouse, Cambridge, to do a Ph.D. on the tectonics of the Caucasus and across into Central Asia.

[Read more →]

Tags:····················

Constantin ROMAN – Dérive continentale ou européen en dérive

July 27th, 2011 · No Comments · Books, Diary, Diaspora, International Media, PEOPLE, Reviews

Voici une lecture aussi passionnante que captivante, bien qu’elle ne soit pas, comme le suggère son titre, un récit scientifique*/. Son auteur, un dissident Roumain ayant fait ses études de géophysique à Bucarest pendant les années folles du régime immonde de Ceausescu, est quand même parvenu a s’en échapper, afin de participer à une conférence à l’Université de Newcastle, en Grande Bretagne. N’étant plus retourné en Roumanie qu’après la chute du régime communiste, il est resté néanmoins un patriote Roumain, actuellement Professeur honoris causa de l’Université de Bucarest, tout en gardant sa résidence, près de Glyndebourne, dans une partie “chic” de l’Angleterre. Selon son propre récit, Constantin Roman doit être l’un des jeunes cientifiques recevant l’un des meilleurs honoraires du monde . Une fois arrivé en Angleterre, muni seulement d’un billet de £5 dans sa poche, il a utilisé son expertise, son charme, les meilleurs contacts ainsi que l’appui de l”unversité de Newcastle

Keith RUNCORN, invited Constantin ROMAN to a NATO Conference on Palaeomagnetism

comme plateforme de lancement. En parvenant à entretenir les meilleurs contacts, notamment avec le Professeur Keith Runcorn, de la Royal Society, il parvint à obtenir une bourse de recherches au Collège de Peterhouse, à Cambridge. Cela lui a permis de faire sa thèse de doctorat sur la tectonique des Carpathes et de l’Asie centrale, en étudiant des données sismiques afin d’identifier les limites et le mouvement des plaques lithosphériques. Dans ce contexte, utilisant les zones de compression et d’extension, il a défini l’existence de deux plaques lithosphériques non-rigides, les “plaques tampon”, ou “buffer plates”, du Tibet et du Sinkiang, cantonnées respectivement entre les plaques lithosphériques rigides de l”Inde et de l’Eurasie. Au début des années 70 une pareille suggestion aurait été étiquetée pour le moins comme iconoclaste. Une fois son doctorat obtenu, sous la direction du professeur Sir Edward Bullard, Roman est devenu par la suite Conseiller International de l’industrie petrolière, ayant gagné, je suppose, des honoraires prodigieux. Cet ouvrage traite essentiellement, de la folie des dictatures et des bureaucraties mais aussi de la douce vie de doctorant-chercheur a Cambridge. Quand aux détails de la bureaucratie “kafkaiesque”, les autorités britanniques semblent aussi obstinées que leurs consoeurs roumaines

[Read more →]

Tags:·········